Chemins et traditions

Proposition n°3

Edith Stein, St. Teresa Benedicta Memorial, Cologne

Édith Stein (1891-1942), « chrétienne d’origine juive » et sainte est une grande figure de notre temps. À travers son itinéraire extrême, elle découvre ce qu’il en est d’accompagner les autres et de se laisser accompagner par Dieu. C’est à son école, qu’à notre tour, nous découvrons cet aspect essentiel de la vie chrétienne.

Celui-ci demande un savoir-faire, il n’est pas non plus le privilège des clercs ou des grands mystiques. Avec Édith Stein, nous le découvrons en ce qu’il concerne ordinairement deux personnes mais peut aussi s’appliquer à un groupe.

Dans cette démarche tout commence par une parole écoutée qui se garde autant de l’emprise, que de l’obligation de suivre une méthode à suivre puisqu’il s’agit de l’écoute de Dieu dans un itinéraire humain. Il s’agira aussi de dénouer et d’articuler « les âges de la vie » qui ont permis des avancées fondamentales ou ont été au contraire des impasses douloureuses. C’est donc dans l’histoire de chacun que Dieu se révèle ou pas.

Ces deux points fondamentaux engagent tout « un travail de vérité » pour celui ou celle qui s’y engage. Ce chemin reste en définitif toujours singulier. On y rencontre sa solitude d’être et des solidarités fondatrices pour mieux se décider à vivre.

« La tradition chrétienne comme la contemplation du Christ » sont bien sûr des lumières sur ce chemin. La pratique croyante d’Édith Stein nous y aidera.

On l’aura compris « s’accompagner » grâce à l’autre est une question d’humanité. On n’est ni sur une thérapie, ni sur un conseil ou une direction spirituelle, c’est d’abord et pour un temps, ouvrir en liberté un chemin pour plus de bonheur et de vérité. Avec Édith Stein, nous partons sur ce chemin aujourd’hui.

Samedi 6 février 2021 de 9h30 à 17h avec Fr. Daniel HUBERT